Ce qu'on dit de lui...

« La nuit est tombée ? Ah bon ! Il n'avait pas remarqué. Tête éternellement par-dessus les nuages où un ciel clair surplombe les petites misères du monde, Christian Pierron chante un peu - lointain cousinage avec Bourvil oblige - , accordéonne avec élégance, conte non sans humour, poétise quoi qu'il fasse, et nous amuse tellement.

 

Dans le ciel nocturne, l'aurore boréale, c'est lui»

 

Catherine Pierloz, conteuse pour la Nuit du Conte, Bruxelles, 2013

« Son personnage, un long clown tendre, s’immisce sur la scène, caché derrière ses lunettes et son accordéon.

D’emblée, le spectateur, est doucement convié, comme dans une confidence, à entrer dans un univers de contes traditionnels intelligemment tressés dans une réalité moderne.

Avec subtilité, il combine les situations désopilantes dans un monde vraiment singulier.

On est  stupéfait de voir progresser, sur le fil du funambule, ce  conteur qui sait si bien allier la malice avec autant de tendresse. »

 

René Trusses, metteur en scène

« Cet homme est un allumé de première, un conteur humoriste, musicien, en gars des planches entre Bourvil et Tati.

Tellement drôle, comme tous les fêlés, il laisse passer la lumière et nous invite dans son univers si singulier, et surtout si accueillant, qu'on en redemande... »

 

Jérôme Aubineau

« Un physique longiligne à la Rufus, un humour pince-sans-rire à la Monty-Python, une pointe de poésie à la Prévert... »

 

L'Yonne Républicaine

« ... des mots simples, justes, imagés, des métaphores surréalistes, burlesques et riches de poésie, des situations qui décollent du quotidien pour parvenir au plus absurde. »

 

L'Aisne Nouvelle